Lombok

Ile dans le NUSA TENGGARA occidental une des petites îles de la Sonde.

Des plages désertes bordées de cocoteraies sur lesquelles des bateaux multicolores espèrent de prochaines pêches ; des  collines recouvertes d’une savane ocre ou d’une jungle émeraude menant de sommets en sommets  et de gorges en à pics jusqu’au plus haut du majestueux volcan qui domine le tout.

Une population gardienne de ses traditions qui s’affaire à travailler la nature ; accueillante et souriante, fière de ses cultures.

Voilà, vous êtes à Lombok une ile entière toute à découvrir en prenant tout son temps.

 

Partout, ce sont des rizières étagées ou des champs irrigués, traversés par des routes qui mènent de villages en villages regroupés autour des temples ou des mosquées. Plus haut, à l’approche des versants se cachent, au fond des ravins et de vallées secrètes, des cascades formant des lacs et des torrents. Le bruit de l’eau qui coule est omniprésent dans le nord ; plus au Sud ce sont les bruits des vagues qui fracassent la côte, là où s’arrêtent en bord de mer les collines arides

L’image de Lombok ce sont ces petites carrioles bariolées tirées par de petits chevaux, doublés par des camions citernes ou des mobylettes surchargées. Ce sont des petits villages disséminés, des écoliers sur le bord de la route, des troupeaux de buffles, des processions ou des défilés de mariage haut en couleurs. Ce sont des chants d’oiseaux, des singes qui abondent ou le tournoiement des pigeons siffleurs à l’aube ou au crépuscule.

A Lombok, configuration unique, vous trouverez tout ce qu’exprime la culture balinaise avec dans les villages, des autels dans chaque demeure, des fêtes de temple, des processions de femmes portant les offrandes et la musique des gamelans. Vous trouverez tout ce qui est la marque de l’Islam des  mosquées et des mushollas, les appels du muezzin, des hadj coiffés du bonnet blanc qui palabrent devant leurs portes, les grandes fêtes musulmanes  et tout ce qui se voit de la culture Sasak comme les courses d’attelages de bœufs, les cortèges de mariage ou de fêtes de la circoncision, les combats de tige de rotin ou les duels de lanceurs de toupies, ainsi encore que des temples bouddhistes, des bonzes  et des cimetières chinois. Et tout au bout, des enfants qui courent derrière leurs cerfs-volants. 

A Lombok les légendes courent la montagne sur les pentes de laquelle se cachent les sorciers, les guérisseurs et les esprits.

On y trouve à la fois la ville, les stations touristiques, la campagne avec ses vergers, ses champs et ses rizières. Mais aussi, une nature luxuriante avec ses forêts de teck, d’acacias, de palmiers arecs, ses forêts de  bambous, les mangroves et les criques, les  falaises crayeuses plongeant dans l’océan et de longues étendues de sable blanc d’où l’on peut voir ces îlots que l’on nomme des gilis posés sur des fonds marins merveilleux.

Tout cela c’est Lombok avec ses visages multiples. C’est un petit morceau de la grande Indonésie.

Ici l’authenticité n’est pas un concept : beaucoup de découvertes, de fraicheur, de couleurs et de magnifiques moments à vivre pour ceux qui veulent s’y perdre en dehors des sentiers battus de l’archipel.

Assurément, une île à visiter lentement, très lentement

 

Style switcher RESET
Body styles
Color scheme
Background pattern
Background image